ÉCONOMIE

ÉCONOMIE
. s. f.
Ordre, règle qu'on apporte dans la conduite d'un ménage, dans la dépense d'une maison, dans l'administration d'un bien. Entendre l'économie. On voit régner chez lui une économie admirable. L'économie domestique.   Il signifie plus ordinairement, Épargne dans la dépense. Avoir de l'économie. Vivre avec économie, avec une grande économie. Vivre avec trop d'économie. Vivre d'économie. Il a de l'économie dans sa dépense. Il n'a point d'économie. Une économie mal entendue. Une mauvaise économie. La plus stricte économie.   Il s'emploie quelquefois au pluriel, et alors on l'applique surtout à La chose même qui est épargnée, mise en réserve. Faire des économies. Le montant de ses petites économies.

Prov. et fig., C'est une économie de bouts de chandelles, se dit D'une épargne sordide en de petites choses.  Économie domestique, se dit aussi quelquefois Des usages domestiques en général. Cela est très-souvent employé dans l'économie domestique.   Économie rurale, Administration des propriétés rurales. Traité d'économie rurale.   Économie politique, Science qui traite de la formation, de la distribution et de la consommation des richesses. Un homme habile en économie politique. Traité d'économie politique.

ÉCONOMIE, se dit figurément de L'harmonie qui existe entre les différentes parties, les différentes qualités d'un corps organisé. Cela trouble toute l'économie du corps humain. L'économie animale. L'économie végétale.   Il signifie encore figurément, La disposition des parties d'un dessin, d'un tableau, la distribution ou le plan d'un ouvrage d'esprit, et en général Toute coordination de parties, quel que soit l'ensemble qu'elles contribuent à former. L'économie d'un tableau, d'un discours, d'une pièce de théâtre. Cela détruisait toute l'économie de son système. C'est renverser toute l'économie d'un État. L'économie du corps social.

L'Academie francaise. 1835.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»